Ressources

Il y a beaucoup de ressources sur Internet.  Il suffit de chercher « troubles alimentaires » suivi de votre ville dans Google et vous aurez déjà plusieurs pistes.  J’ai tout de même décidé d’en joindre quelques-unes à mon blog.  Je commence ici par celles qui m’ont été utiles. 

wp-1462123835056.jpg

Sites web

ANEB Québec

http://anebquebec.com/

  • Une foule d’informations, de références, de ressources, de groupes et j’en passe.  À consulter avec intérêt.  C’est avec ANEB Québec que je participe aux groupes de soutien.  Une ressource inestimable.

 

Site professionnel de Catherine Hervais

http://www.hervais.com/

  • J’ai adoré les livres de Catherine Hervais, j’en parlerai d’ailleurs plus loin.  Je vous encourage également, sur ce site, à visionner le film « Boulimie & Thérapie » disponible en version intégrale.

 

Questionnaire de dépistage – Clinique psychoalimentaire de Montréal

Questionnaire

  • Ce questionnaire se rempli facilement et de façon anonyme.  Pour ma part, ça m’a donné un petit coup.  Je me trouvais « bonne » d’avoir coché « non » deux fois.  Finalement, ce n’était pas si positif…

 

Littérature

« Les toxicos de la bouffe – La boulimie véçue et vaincue » par Catherine Hervais

« Boulimie, anorexie – Guide de survie pour vous et vos proches » par Catherine Hervais

  • Même s’il est destiné aux proches des personnes boulimiques-anorexiques, ce livre m’a permis de mettre des mots sur ce que je vivais depuis des années.  Ce livre a été le « déclic » qui m’a fait prendre conscience de l’ampleur du problème.  Il a également été une bouée de sauvetage pour mes proches (mon conjoint surtout).  Si vous côtoyez une personne qui souffre de troubles alimentaires, offrez-lui ce cadeau et lisez ce livre.

 

Clinique spécialisée privée

Clinique des troubles alimentaires BACA

1538 Sherbrooke Ouest, bureau 510
Montréal (Québec)  H3G 1L5

 (514) 544-2323

http://cliniquebaca.com/

  • Personnellement, c’est cet endroit que j’ai choisi, pour plein de raisons.  J’ai apprécié le service et la prise en charge de mon dossier dès le premier appel.  Je tiens également à souligner le suivi téléphonique que l’on a fait auprès de moi afin de m’informer, étapes par étapes, de la progression de mon suivi (exemple: la secrétaire téléphone lundi pour nous informer que notre « évaluation téléphonique » se fera le mercredi en après-midi).

 

Médecins

Je vous entends rire d’ici.  Pas toujours facile de trouver un médecin, je le sais bien.

Étonnement, j’ai un médecin de famille depuis une dizaine d’années et, quand j’ai commencé à chercher des ressources, je ne voyais pas l’intérêt d’aller la consulter.  Je croyais qu’il me fallait absolument un spécialiste du trouble alimentaire.  La vérité est que c’est le cas, il faut consulter des personnes spécialisées.

Par contre, mon médecin a été pour moi la porte d’entrée au système public.  La personne qui peut faire des demandes de consultations, des références.  En plus, évidemment, d’assurer une médication adaptée, si nécessaire.

 

Nutritionnistes

Je ne voulais pas y aller.  Il n’en était pas question.  Je n’en avais pas besoin.  J’aurais moi-même pu élaborer un programme alimentaire à quiconque voulais prendre ou perdre du poids.  Je n’avais pas besoin d’apprendre à manger, j’avais besoin d’apprendre à vivre mes émotions.

Mais bon…  À la clinique BACA, j’ai bien vu que ce n’était pas l’idée.  Avec un nutritionniste spécialisé en troubles alimentaires (important), on apprend à se fixer des objectifs, à réévaluer une portion ou l’apport calorique nécessaire dans une journée.  Mais surtout, on démystifie la peur de reprendre du poids.  On voit, de façon logique et scientifique, qu’on peut manger à nouveau, sainement, avec plaisir, sans stress ni culpabilité.  Pensez-y!